4.6.16

Firebird, mon dernier châle tricoté

Contrairement à ce que prétend le calendrier, nous ne sommes pas encore tout à fait sortis de l'hiver... et Firebird reste donc tout à fait de saison ! Et s'il ne met à faire plus chaud, vous pourrez en faire votre ouvrage de l'été pour préparer la rentrée :-)

_MG_1912

Celles qui me connaissent bien reconnaîtront dans ce châle des éléments que j'affectionne tout particulièrement : mélanger un fil uni et un multi-couleurs pour mieux faire éclater les coloris.

Le point mousse, si joli justement avec les fils multi-couleurs, si douillet, et si facile à tricoter sans y penser, pour se relaxer complètement après une journée de travail, ou pour faire autre chose en même temps : regarder un film, discuter entre amis, écouter un livre...

Une dentelle volée aux châles Shetland, assez simple pour rester lisible même dans un fil multi-couleurs, et qui fait de belles pointes comme je les aime.

Des rangs raccourcis qui permettent de donner de l'ampleur à la dentelle, tout en travaillant son châle d'une seule pièce.

Une petite i-cord en haut du châle, pour une finition raffinée et confortable... qui permet de cacher tous les changements de couleurs : on n'a donc pas besoin de couper les fils à chaque nouvelle rayure, et on oublie la corvée de rentrage des fils.

Et une forme en croissant arrondi, qui se prête à de multiples enroulages.

_MG_1922

En plus, grâce au point mousse, il est entièrement réversible, ce qui le rend encore plus facile à porter.

_MG_1937

La fiche est disponible chez Annette Petavy, en français et en anglais, chez qui vous pourrez également trouver les fils pour le réaliser.

Il est tricoté avec des aiguilles 3,75 mm, du mérinos fin et de la Mini Mochi. Le rouge multi-couleurs n'existe plus, mais j'ai profité du dernier salon où j'étais sur le stand d'Annette pour jouer avec les couleurs, et vous proposer 7 harmonies, qu'Annette vous présente sur son blog, ici et .

Elles seront impeccables pour réaliser Firebird (que qui ne vous empêche pas de créer les vôtres évidemment), mais aussi Géométrie en bleu, et, pour les crocheteuses, Rayons de couleur ou La vie en rayures, qui associent aussi des fils unis et multicolorés.

J'espère que tout cela vous inspirera, et je vous souhaite de bons moments de tricot ou de crochet, pour nous consoler du temps si peu printanier qui nous prive de balades en plein air.

11.4.16

Un joli pull rayé et un tuto sympa

Le modèle gratuit proposé par Berroco cumule plusieurs qualités : une harmonie de couleurs fraîche et printanière autant qu'indémodable, et de jolis points. Réalisé sur une aiguille circulaire, les seules coutures sont celles des emmanchures (mais il est évidemment possible de le transposer pour raccorder les manches sans couture si vous avez un peu de pratique du tricot circulaire).

En plus, Berroco vous propose un tuto pour faire suivre vos fils sans les couper à chaque changement de couleur... pour encore moins de fils à rentrer.

Elle est pas belle la vie ?



Modèle : Jeanie, de Brenda York, offert par Berroco (en anglais)

6.4.16

Du 8 au 10 avril, rendez-vous au salon "Aux fils du Tarn" à Villemur sur Tarn

C'est la 3ème édition de ce salon, qui rassemble une vingtaine de créateurs textiles, et la 2ème participation d'Annette Petavy.


Le salon se déroule dans la belle "Tour de Défense" de Villemur sur Tarn, charmant bourg situé entre Toulouse et Montauban, à partir de vendredi.

Une chouette destination de balade pour ce week-end, avec possibilité de pique-niquer sur place, de flâner au bord du Tarn, et bien sûr d'aller rencontrer les créateurs, dans un cadre agréable et intimiste. Et cette année, l'entrée est gratuite : raison de plus pour entrer et regarder... et trouver peut-être le cadeau original que vous cherchiez, ou un chouette projet textile à réaliser.

Pour ma part, je serai sur le stand d'Annette au moins samedi après-midi, et sans doute aussi dimanche, avec un tout nouveau modèle de châle tricoté, encore inédit : Firebird. Vous pourrez le voir, le toucher, et trouver sur le stand d'Annette la fiche et les fils nécessaires à sa réalisation.

_MG_1913

Je serai bien sûr également à votre disposition pour échanger avec vous sur mes autres modèles commercialisés par Annette : conseils techniques, choix de fils alternatifs ou d'harmonies colorées, je me ferai un plaisir de vous aider, pour que votre ouvrage soit un plaisir et une réussite.

A ce week-end ?



25.3.16

Joujoux au crochet

Quelques jours de congé pour récupérer d'un premier trimestre effréné sur le plan professionnel, que je pensais consacrer à des balades... mais comme souvent quand je prends une pause après une période de travail intense, je tombe malade. Rien de très grave, un bon rhume de cerveau,  mais qui me fait vider une boite de mouchoirs par jour et m'épuise.

Pour me consoler, et comme j'ai des petits cadeaux de naissance à faire, j'ai replongé dans une distraction que je n'avais pas pratiquée depuis un moment : les doudous au crochet.

Au départ, j'avais l'intention d'en faire deux... et je me suis prise au jeu, ayant découvert que mon stock de bambou se prête parfaitement à l'exercice.

PICT1230

J'ai commencé par les deux modèles trop mignons de Lucia Lanukas.

PICT1250

Modèles : Rattle bunny two-legged et Oso Donato Amigurumi de Lucia Lanukas
Crochet : 3,5 mm
Fil : Bambou de Fonty pour les deux violets, New Bamboo de Bouton d'Or pour le blanc cassé

Ensuite (je dois sans doute être la seule crocheteuse qui ne l'avait pas encore fait), j'ai fait mon Amineko, qui a un petit air revêche qui m'amuse assez.

PICT1265

Modèle : Amineko, de Nekoyama, dont vous pouvez trouver moult traductions, en français et en anglais, via une petite recherche sur Google.
Crochet : 3,5 mm
Fil : Bambou de Fonty pour le violet, New Bamboo de Bouton d'Or pour le blanc cassé

Et enfin, dans mon élan, j'ai refait mon ourson Joe, pour voir si le violet lui allait bien.

PICT1257

Je m'aperçois qu'il faudra que je retravaille un peu le patron si j'en refais d'autres : dans le crochet en rond, qui en réalité vrille en spirale, mes diminutions "raglan" sur les bras ne sont pas symétriques.
J'ai utilisé la méthode "2 mailles serrées fermées ensemble", qui ne fait pas de trou (c'est mieux dans un fil qui ne gonfle pas comme le coton ou le bambou), mais du coup le défaut se voit davantage que si on se contente de sauter une maille pour diminuer. Il faudra que je cherche d'autres possibilités... mais le jour où je n'aurai pas de rhume de cerveau ! Pour le moment, réfléchir est quasiment hors de ma portée.

Comme toujours, j'ai rempli mes bestioles avec des collants découpés en lanières d'environ 1,5 cm de large. Le matériau se prête parfaitement à l'exercice, sans nécessiter d'enveloppe intérieure, comme quand on utilise de la ouate synthétique qui risque de se faufiler entre les mailles de l'ouvrage (mais si vous craignez quand même les fuites, il est toujours possible d'utiliser un morceau de collant plus grand pour faire une "doublure"). Il passe en machine à laver (30°) sans se tasser, et sèche relativement vite : pratique pour les doudous qu'on donne aux enfants.

En outre, c'est un excellent moyen pour recycler les collants filés... et du coup, c'est un matériau quasi gratuit. Je conserve donc les miens soigneusement depuis des années : je leur fais un nœud avant de les passer en machine pour ne pas les confondre avec les collants en bon état, et je les stocke dans une grande boite en bas de mon armoire. Pour éviter les épaisseurs désagréables, il faut bien sûr supprimer les coutures et les élastiques au moment du découpage. Pour un doudou, 2 ou 3 collants sont suffisants, mais j'en ai parfois utilisé pour bourrer des coussins... et là, il vaut mieux avoir du stock, et de la patience pour le découpage.

Cadeaux : la fin

Un oublié dans le fond de ma pellicule : le petit pull tricoté pour mon neveu, sur la base d'un modèle de Beth Collins. Un modèle simple et efficace, dont j'ai seulement modifié un peu les proportions pour l'adapter à la morphologie tout en hauteur de mon neveu. Et j'ai ajouté une i-cord avec des boutonnières pour pouvoir fermer l'encolure.

J'ai utilisé une pure laine italienne... offerte par ma belle famille, et que je leur ai donc renvoyée après l'avoir transformée :-)

PICT1242

Modèle : Penobscot Bay Pullover, de Beth Collins
Fil : Cigno Nero Punto - 100% laine - 125m/50 g - 10 pelotes tricotées fil double
Aiguilles : circulaires pointe 5,5 mm


LinkWithin

Related Posts with Thumbnails