10.6.17

Bientôt l'été... et un nouveau modèle de châle aux couleurs assorties

_MG_2992_DxO

"Fall in Creuse" ayant rencontré son public, notamment sur les salons où Andie et Adriaan présentent inlassablement la magnifique palette de leurs fils teints à base de colorants végétaux, nous avons continué de jouer avec les couleurs.



Andie a créé un assemblage de couleurs hivernales, sourdes et douces, que vous pouvez retrouver en kit sur son site.

Pour la prochaine édition du Lot et la Laine, les 22 et 23 juillet prochains, c'est moi qui ai préparé la palette : le bleu du ciel et le soleil estival pour un "Summer in Lot" qui fera sa première sortie dans les prairies de Cuzals.

_MG_3064_DxO

Et pour le printemps ? Andie avait organisé un petit concours sur Instagram, où vous pouvez retrouver les palettes proposées pour "Spring in Creuse".


Il ne manque plus que votre assemblage personnel, avec les couleurs les plus chères à votre cœur. Venez donc nous voir au Lot et la Laine en juillet, nous pourrons le construire ensemble, avec les écheveaux sous la main.

http://lotetlaine.blogspot.fr/


Vous pouvez aussi faire votre choix dans la boutique en ligne d'Andie : il faut 6 écheveaux de 250m pour tricoter le châle.

Vous avez fait votre composition et vous avez besoin d'un avis ? Avec les références des couleurs, je peux vous photographier la palette assemblée, comme Andie l'a fait sur Instagram.

Vous avez tricoté votre version ? Nous avons hâte de la voir ! Laissez-moi un petit message sur ce billet ou envoyez moi vos photos par mail pour continuer l'histoire de "Fall in Creuse". Je me ferai un plaisir d'en publier ici les prochains épisodes.

3.6.17

Un Swallotail en Covent Garden rouge Hamlet

Swallotail shawl

Le Swallotail Shawl d'Evelyn A. Clark, paru en 2006 dans Interwave Knit, eŝt l'un des modèles sur lesquels j'ai le plus rêvé... et que j'ai essayé de tricoter lorsque je me suis remise aux aiguilles. Mais, certaines anciennes lectrices s'en souviennent peut-être, l'essai n'avait pas été concluant : je me remettais au tricot, j'abordais la dentelle, et je déchiffrais depuis peu les modèles en anglais. J'avais donc abandonné, et, pour soulager ma frustration, j'ai créé mon premier châle  au crochet, Céleste.

En ce moment, je suis tellement prise par mon travail (quand je vois depuis quand je n'ai pas écrit ici, j'en frémis), que je n'ai même plus assez de "temps de cerveau disponible" pour créer de nouveaux modèles. Cela reviendra, je m'emploie, côté travail, à embaucher des équipiers, en l'occurrence des équipières, pour me seconder et me libérer du temps et du stress.

Ce n'est pas pour autant que je cesse de travailler la laine : j'en ai toujours autant besoin pour me délasser. Dans ces moments là, j'en profite pour tricoter les modèles des autres, soigneusement gardés en réserves dans ma "queue" Ravelry ou dans mon Pinterest.

Désormais, je maîtrise la technique du châle dentelle au tricot, et cette fois, le tour du Swallotail et venu. Mais je ne l'ai pas tricoté avec n'importe quel fil : j'ai utilisé le Covent Garden d'Annette Petavy, c'est à dire la même base 50% laine / 50 % soie que la London, mais teinte artisanalement. Et avec quelle maestria !

Le temps est un peu gris aujourd'hui, et mon shoot "vite fait avec le téléphone" n'est sans doute pas la meilleure façon de lui faire honneur, mais je vous assure que ce rouge est à tomber par terre. Profond, avec ces subtiles irrégularités de la teinture manuelle qui rend les couleurs plus vivantes et chatoyantes, davantage encore lorsqu'il y a de la soie dans le fil.

Les qualités habituelles de ce fil restent inchangées : très agréable à tricoter, il est élastique et ne se dédouble pas. Parfait pour la dentelle, dont il rend la finesse et les motifs, sans être trop fin : on a quelque chose dans les mains quand on le travaille, et l'ouvrage monte vite (j'ai tricoté le mien en 2 semaines, dans un moment où je disposais de peu de temps, ayant travaillé pas mal de soirées, et parce que j'ai fait une petite erreur au début de la bordure, que j'ai donc tricotée deux fois.) Il se bloque parfaitement, et peut être bien étiré (il le doit pour ce modèle, qui vous semblera tout petit en tombant des aiguilles). Enfin, au porter, il est doux, souple, et se drape parfaitement. Bref, toutes les qualités à mes yeux.

Je ne peux donc que vous recommander de tricoter ce châle avec la soie London ou ses déclinaisons teintes artisanalement par Beth Chatto ou Le Jardin des Fibres.

Pour tricoter la version originale, 1 pelote de 50 g suffit. Pour tricoter ma version agrandie (voir mes notes dans Ravelry), j'ai entamé une seconde pelote pour faire le rang de rabattage final.

On peut tricher un poil pour agrandir le centre comme moi, et supprimer les rang 5 et 6 de la grille 5 (la dent du bord sera un peu plus courte), et une pelote suffira. On peut aussi faire le rabattage final avec un fil différent, en ton sur ton ou en contraste, ce qui lui donnera du piquant.

Quant au design, il reste pour moi un modèle d'équilibre, avec son motif central simple et une très jolie bordure à nopes (à faire avec un crochet, c'est nettement plus simple et rapide), qui donne un résultat final très féminin et raffiné. Il a un dernier avantage : c'est un modèle gratuit dans Ravelry. Il faut certes comprendre les explications en anglais, mais comme il y a des grilles pour tous les motifs, c'est à la portée de beaucoup de tricoteuses !

Swallotail shawl

Modèles : Swallotail Shawl de Evelyn A. Clark, gratuit et en anglais.
Aiguilles : Circulaire Hiya Hiya - 3,25 mm + 1 crochet 3,5mm pour faire les nopes.
Fil : Covent Garden d'Annette Petavy, 1 pelote (400 m / 50 g) + une longueur supplémentaire pour le rang de rabattage.

26.2.17

Guirlande fête ses 5 ans... et Annette vous fait un cadeau.

_MG_7715_DxO_raw

Heureusement qu'Annette est là pour penser aux anniversaires ! Pour ma part, je suis tellement noyée sous le travail que j'ai à peine le temps de penser crochet ou tricot en ce moment (ça reviendra, comme toujours, mais il faut un peu de patience, y compris pour moi, avant que je retrouve du temps libre).

En attendant, Annette met les bougies sur le gâteau, et, jusqu'au 20 mars, elle vous offre la fiche si vous commandez le fil pour le fabriquer. 

En effet, Guirlande fête ses 5 ans. Et contrairement à moi, elle n'a pas pris une ride ! C'est un projet sympa pour les crocheteuses aguerries, qui permet de tester votre capacité à travailler en simultané 3 motifs qui évoluent sur des rythmes différents : l'assurance de ne pas s'ennuyer.


1.12.16

Une petite virée à Montbrun-Bocage ce week-end, ça vous dit ?

Samedi et dimanche, ce sont les "Journées de la laine" dans cette petite commune de Haute Garonne, aux confins de l'Ariège,  à 1 heure de route de Toulouse.



L'occasion de se plonger dans la laine sous toutes ses formes dans une ambiance amicale et festive.

Vous pourrez y retrouver Andie, de Renaissance Dyeing, avec notamment les kits de mes derniers modèles (Sur les toits d'Arles, Fall in Creuse), et ses fabuleuses étagères de fils de couleurs. Elle me signale aussi que le marché alimentaire du samedi y est "fantastique" (dixit). La connaissant, on doit comprendre "production locale", "bio", et gourmandises artisanales :-)

Si ça me pique, j'irai !

Un nouveau châle en kit chez Renaissance Dyeing : Sur les toits d'Arles

Ces dernières années, les filières de fils français se recréent, et c'est un vrai bonheur de pouvoir désormais tricoter du mérinos ou de l'alpaga élevé en France.

Andie fait partie des artisans créateurs qui œuvrent très concrètement pour la remise en place de filières complètes. En l'occurrence, tout son Mérinos d'Arles provient d'un même troupeau, qui estive dans les Alpes de Hautes Provence, et qu'elle fait filer en Italie (à Biela, haut lieu de la filature européenne s'il en est : pour moi, ce sont les meilleurs filateurs du monde. Mais bon, tout le monde sait que je ne suis pas impartiale quand je parle de l'Italie, si chère à mon cœur). Ensuite, elle y applique ses recettes secrètes de teinture végétale pour nous livrer un fil magnifique, tant par ses couleurs que par sa texture, douce, souple et élastique, qui est tout aussi agréable à travailler qu'à porter. L'épaisseur (fil à chaussettes) se prête parfaitement à tous les accessoires que j'aime tricoter... et notamment les châles.

_MG_2921_DxO_filtered

C'est un honneur pour moi de vous proposer le premier modèle de châle travaillé dans ce fil.

_MG_2896_DxO_filtered

Je me suis laissée porter par ce qu'inspirent le nom et la couleur des fils, pour raconter à ma manière la ville d'Arles, ses toits de tuiles rouges et roses et
les génoises qui les bordent, son ciel bleu, les derniers méandres du Rhône avant le delta de la Camargue qui porte ses eaux jusqu'à la Méditerranée.

_MG_2904_DxO_filtered

Sans être exactement réversibles, les points employés sont tout aussi intéressants sur l'envers du châle, présenté dans la photo ci-dessus : vous pouvez ainsi l'enrouler comme bon vous semble, pour couvrir vos épaules ou emmitoufler votre cou d'une douce chaleur.

_MG_2912_DxO_filtered

C'est mon premier modèle tricoté en biais : on commence par la petite pointe, sur quelques mailles, et on agrandit progressivement le triangle par des augmentations régulières sur un seul côté du châle.

La plupart des points sont très simples. Seule la dentelle en vagues demande un peu d'attention, pour bien maintenir le motif le long des augmentations.

_MG_2909_DxO_filtered

Les mailles du dernier côté sont rabattues en rattachant la bordure dentelle travaillée perpendiculairement, et on ajoute une petite i-cord sur la lisière où l'on a croisé ses fils aux changements de couleurs.

J'espère que vous aurez plaisir à le tricoter et à le porter ou à l'offrir.
Les kits et la fiche sont disponibles dans la boutique de Renaissance Dyeing. Si vous souhaitez changez les couleurs, faites vos choix dans la gamme, toute nouvelle, de Mérinos d'Arles.

_MG_2927_DxO_filtered

Modèle : Sur les toits d'Arles, en français dans la boutique de Renaissance Dyeing, fiche imprimée ou en pdf (explications écrites + grilles pour les points dentelle), avec les fils pour la réaliser
Fil : Mérinos d'Arles 4 fils "fingering", fil à chaussettes 100 % laine, teinture végétale. 3 écheveaux de 380 m / 100g

Aiguilles : circulaires 3.75 mm pour le corps du châle, 3.5 mm doubles pointes pour l'i-cord.

+ de photos sur Flickr / page Ravelry

Coming soon : English pattern.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails