21.10.10

Salon Tendances Créatives à Toulouse : pour le plaisir des yeux

Bon, sorry pour le délai de publication, mais Dino a mis un moment à trier ses prises de vues.

Pour la première fois cette année, je suis allée visiter le salon "Tendances créatives". En fin d'après-midi, j'ai rencontré Odile, avec qui nous échangeons régulièrement par mail et blogs interposés depuis... hum, un certain temps : le blog d'Odile est l'un des premiers que j'ai glissé dans mes favoris quand j'ai commencé à explorer les ressources du net et des blogs autour du crochet et du tricot. Toutes les crocheteuses connaissent l'adresse : c'est une référence : elle fouille les entrailles du net pour vous faire partager ses découvertes, bien rangées par catégories. Un petit moment bien sympa, bien que trop bref, où elle m'a guidée vers les stands qu'elle a préférés, en particulier celui de Laurence Couraud. J'ai pu découvrir la nouvelle passion d'Odile, qu'elle nous a très partiellement dévoilée récemment sur son blog : le crochet avec du fil de métal. Pas simple à travailler au début, mais j'ai vu son premier bijou autour de son cou, et franchement, ça fait bien envie.

Comme elle devait rentrer sur Pau, j'ai poursuivi ma visite seule, bientôt rejointe par Dino, avec son appareil photo ;-).

Laurence Couraud. exposait entre autres un ravissant fauteuil rouge avec son repose pied, recouverts de fleurs crochetées et feutrées, et une splendide tenture assortie, sur laquelle j'ai totalement flashé. Je veux la même, ou enfin la mienne, sûrement rouge aussi, ou peut-être bleue, je ne sais pas encore... mais un jour, je me ferai une tenture, c'est sûr. Je sais que je suis cap', il faut juste que je ne sois pas pressée...

Laurence Couraud - _MG_2752

Vu de près, on peut voir qu'au milieu des fleurs de laine il y a aussi des fleurs de tissu, pour rompre la monotonie, et accrocher le regard. Hum, oui, bonne idée !

Laurence Couraud - _MG_2760

Dans ce petit tapis rond, on peut voir que la créatrice ne manque pas d'idées pour rompre la monotonie de la laine bouillie : ici, il y a notamment des petits morceaux de tapisserie, et un mélange de couleur audacieux.

Laurence Couraud - _MG_2770

D'ailleurs, elle scramble avec tout...

Laurence Couraud - _MG_2777

Sur le côté, comme une guirlande, une idée bien sympathique que j'ai bien envie de tester : des fleurs feutrées avec un œillet métallique au centre, qui permet d'en faire des broches en les enfilant sur une épingle à kilt. On peut en mettre une seule, ou plusieurs ensemble.

J'ai acheté son livre, Laine bouillie : tout à fait dans mes centres d'intérêt du moment ;-) avec plein de très jolies idées à réaliser.

En plus d'être talentueuse, la créatrice est sympathique et partageuse : elle m'a indiqué 2 adresses parisiennes où trouver de la laine qui feutre, à un tarif intéressant. Vous les voulez ?
  • Huguet 36 rue Réaumur,75003 Paris, 01 42 72 25 89
    lun-ven: 11h30-18h30, sam: 14-17h
    Métro Arts et Métiers
    (téléphoner avant pour vérifier que c'est ouvert, il paraît que c'est parfois folklo sur ce plan)
  • Boisson
    181 rue St Denis, 75002 Paris, 01 45 08 02 61
    lun-ven: 8H15-12h 13h-17H15
    Métro Réaumur Sébastopol
    Des pures laines en écheveaux et en cônes, avec une belle gamme de coloris, et différentes épaisseurs de fil. La St Sauveur est assez fine pour faire des matières feutrées pas trop épaisses. Miclasouris vous montre ses trouvailles chez ce marchand, qui semble-t-il est un filateur.
Autre régal pour les yeux, les tapisseries d'Emöke, qui travaille selon les techniques ancestrales de la tapisserie d'Aubusson  sur métier de haute lisse, pour créer de splendides tapisseries contemporaines dont les couleurs sont un régal pour les yeux. En mars prochain, on pourra faire un stage avec elle chez Brigitte-Daniel Allégro, à proximité de Toulouse. Hum, tentant.

Emöke - _MG_2806

Enfin dernière merveille, la dentelle au fuseau, qu'on peut aussi apprendre à Toulouse, avec les Dentellières du Sud Ouest. Encore un art du fil qui me tenterait bien si j'avais plus de temps libre : outre les galons et bordures traditionnels, toujours beaux,  elles proposent des créations contemporaines avec des fils de couleur, pour faire des bijoux ou des œuvres visuelles qui dépoussièrent l'idée que l'ont peut se faire de la dentelle. C'est assez réjouissant de voir que ces savoir-faire ne se perdent pas.

3 commentaires:

Lo de Lille a dit…

Quel régal, de vraies oeuvres d'art que tu nous présentes. Que de talent autour du fil ... Merci de nous les faire partager. La tapisserie d'Emoke est magnifique de couleurs et de composition. J'ai les yeux qui dansent ...

Crochodile a dit…

Merci pour ces gentils mots... je vois que mes essais en fil métal sont attendus...
J'ai moi aussi été ravie de cette rencontre, il faudra remettre ça

Les photos du stand de Laurence Coureaud sont superbes, bravo à Dino (comme d'habitude d'ailleurs !)

ISA a dit…

Oh, c'est beau !
Merci pour le partage.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails