23.11.09

Plutôt contente, même si...

J'ai terminé ce week-end cette veste trapèze, largement inspirée d'un modèle Phildar de cette année.

Modèle Phildar (Catalogue Hiver N° 22 - 2009)



Ma version (toujours mes magnifiques autoportraits où j'ai l'air d'avoir avalé un manche à balai et de loucher dans mon viseur, mais bon, vous n'allez pas vous arrêter à ces détails, hein ?)

Veste trapèze

Veste trapèze

Modèle : Paletot Partner Phildar, Hiver 2009
Fil : Phildar Horizons, que j'avais en stock depuis un bail. 91% acrylique, 7% laine, 2% polyamide - 8 pelotes 1/2 (50g /130m par pelote)
Aiguilles : 4 mm et 4,5 mm - circulaire Knitpicks + doubles pointes en bambou pour les manches.

Mes modifications :
  • J'ai allongé les manches (je déteste le 3/4 pour les vestes d'hiver) et le corps
  • J'ai tout travaillé sans couture sur circulaire et doubles pointes, méthode Zimmermann (commencé par le bas), avec un empiècement de type "saddle shoulder" que je testais pour la première fois, et que je trouve assez sympa, et super confortable à porter.
  • Les diminutions d'encolure sont travaillées en rang raccourcis, ce qui permet de poursuivre le col dans la foulée. C'est un col rabattu à points arrières sur l'endroit du vêtement, je n'avais pas fait ça depuis longtemps, mais j'en avais de bons souvenirs, je montais toutes mes encolures comme ça dans ma première époque tricot.
  • J'ai remplacé les pompons et les pressions par des vrais boutons (en l'occurence chinés à la brocante par mon homme qui m'en achète quasiment à chaque fois qu'il va faire son tour des brocanteurs). J'ai utilisé la méthode des boutonnières sur un seul rang.
Le verdict final :
  • Finalement, la ligne de la veste est plus jolie plus courte. Bon, je m'en souviendrai si je la refais. Le look global, un peu "vintage", me plaît plutôt, et elle est super confortable et douce, très agréable à porter.
  • Je n'achète plus d'acrylique depuis un moment, mais contre toute attente, l'Horizons (que j'avais trouvée en solde pour 3 fois rien il y a au moins 3 ans) se révèle chaude, bien que très légère. Le tricot monte vite. Le rendu irrégulier et un peu mousseux du fil est un genre. Pas forcément mon préféré, mais pas si mal. La couleur est rigolote, elle change en fonction de la lumière.
  • J'ai fermé les ourlets directement au cours du tricot, sur la base d'un montage de mail classique (long tail). Mais la ligne reste assez visible. La prochaine fois, je tenterai un montage provisionnel pour voir si c'est plus discret.
Bon, pas forcément la veste du siècle, mais je vais la porter avec plaisir à cause de son confort.
Dino l'aime bien, donc vous avez des chances de voir de meilleures photos dans les prochains jours.

1 commentaire:

florence a dit…

trés joli modéle!
méfie toi au lavage ou plutôt au séchage cette laine est tellement molle que ça se déforme un peu!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails