22.5.12

Et voici les pelotes

Bon, vous êtes aussi impatientes que moi de voir le résultat de mes essais de teinture.

Un petit rappel de l'épisode précédent, avec un écheveau de rouge qui mijote à petit feu...

Au bain - PICT1043

... celui là même que je vais devoir re-teinter, mes ligatures trop serrées ayant occasionné des traces blanches non souhaitées. J'ai même raté les photos des écheveaux au séchage, donc vous ne verrez pas les vilaines traces. Je risque de perdre les nuances que j'avais réussi à obtenir par ailleurs, mais bon, ce sont les écheveaux pour le swap, je ne peux pas envoyer des fils avec des "trous" dans la teinture ! En vrai, mon rouge est plus carmin, mais l'appareil numérique est très perturbé par les rouges, et je ne pourrai sans doute jamais vous montrer les vraies nuances de mes fils.

Les écheveaux d'Opal ont donné des résultats plus conformes à mes attentes.

séchage - PICT1048

les pelotes - PICT1057

Les couleurs des pelotes sont plus conformes à la réalité que celles des fils en écheveaux. Bon, je n'ai pas fait dans la nuance subtile : j'avais envie de couleurs denses et qui claquent, pour faire pièce au temps hivernal qui insulte le mois de mai. Seul mon violet est un peu trop foncé par rapport à ce que je voulais : mélanger de l'indigo et du carmin, ça ne pardonne pas, ça teinte vraiment intensément.

Pour tout dire, je venais de voir [l'étole de Theresa Gaffey], qui m'a donné envie d'adapter l'idée au crochet. Parce que oui, je ne vais pas hésiter, je vais mélanger toutes ces couleurs dans le même ouvrage, un peu tempérées seulement par un fil dégradé gris de chez Regia, qui fera les bordures et les transitions. J'ai déjà échantillonné, et ça me plaît bien.

Les couleurs artisanales me plaisent, je les trouve plus "vivantes", les  irrégularités dans la manière dont la couleur prend (qu'on voit un peu dans le bleu vert, mais là encore, le capteur numérique a tendance à "lisser" un peu trop) donnent du relief au fil. Ce qui sera plus difficile sans doute, c'est d'en maîtriser l'intensité pour pouvoir reproduire des effets. Mais cela est déjà une autre histoire.

Là, je suis en train de cogiter ce que je vais faire des deux derniers écheveaux d'Opal, j'ai déjà une idée. Ensuite, il faudra que je me cramponne pour ne pas repasser commande de nouveaux fils (j'ai vu du cachemire dentelle qui commence à hanter mes pensées, maintenant que je suis rassurée sur ma capacité à ne pas feutrer les fils même en les faisant chauffer) et de nouvelles teintures, pour tester de nouveaux mélanges...

Je vais me rabattre sur les petites fioles Vahiné de mon supermarché pour tester la manière dont mes vieilles pelotes en mélange laine et acrylique prennent la couleur...

Et puis je dois reprendre mes écheveaux de rouge avant la date d'envoi des écheveaux du swap. Sans doute pas avant le week-end prochain : pas vraiment le temps en semaine de transformer la cuisine en atelier clandestin, même si ce n'est pas l'envie qui m'en manque...

4 commentaires:

Lydia a dit…

Joli ! La couleur est très dense, c'est beau ! Sinon pour des tons plus neutres, les teintures naturelles semblent marcher très bien (thé, pelures d'oignon, betterave, etc.). Bonne journée !

Val a dit…

Hé bien dis donc, quelle aventure ! Le résultat est splendide, les couleurs sont à tomber par terre. Merci pour toutes ces infos et ces belles photos, on a envie de tendre la main et de toucher.

desfleurs a dit…

Oh là là des couleurs qui claquent comme celles-ci c'est tout ce que j'aime ! ET si en plus tu nous dis que tu es en train de préparer un modèle au crochet pour les transformer, alors je suis franchement impatiente !
A bientôt !

piloo a dit…

vraiment très jolies ces couleurs qui claquent, j'ai hâte de les voir tricotées/crochetées et je sens que dans pas longtemps je vais me lacher moi aussi

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails