10.3.13

La saison des cardigans (2)

Quand je m'y mets, je ne fais jamais les choses à moitié. Voici donc le second cardigan tombé de mes aiguilles il y a déjà 10 jours, et dont pour le coup je suis entièrement satisfaite, que ce soit sur le plan esthétique ou du fil.

Je suis partie d'un modèle de Kim Hargreaves qui me plaisait depuis longtemps, [Ginny], issu du livre "Amber". Si j'adore toujours la ligne des modèles de Kim, qui ont toujours beaucoup de chic, je n'achète ses livres que pour les photos, d'ailleurs toujours splendides, et les schémas des modèles. D'abord parce que ses modèles sont la plupart du temps réalisés en éléments séparés et cousus... et je suis nulle en couture de tricots. Ensuite parce que je déteste ses explications, du rang par rang qui rend très difficile de saisir la construction de chaque pièce et donc de faire les adaptations nécessaires si l'on n'a pas exactement l'échantillon, ou la morphologie du mannequin... ce qui est très souvent mon cas (à mon grand regret d'ailleurs, mais ceci est une autre histoire :-).

Pour Ginny donc, que je lorgnais depuis longtemps, je voulais non seulement tricoter la bête en une seule pièce, mais aussi faire quelques modifications : allonger le cardigan, et faire des manches classiques et non des manches ballons. Je voulais également utiliser ma Super Tweed de Fonty, qui n'a pas du tout le même échantillon que la Felted Tweed de Rowan.

Cardi rouge Fonty Super tweed

J'ai donc fait mon petit bricolage personnel, en commençant bien sûr par un grand échantillon rassemblant tous les points que je comptais utiliser, afin d'éviter toute mauvaise surprise une fois la chose tricotée.

Pour éviter de réinventer l'eau tiède, et en attendant de tester d'autres méthodes pour faire des manches montées d'une seule pièce, j'ai réutilisé la méthode du cardigan Bellevue de Laura Chau, qui tombait nickel sur moi.

Cardi rouge Fonty Super tweed

Et j'ai assemblé mon puzzle, en commençant par le bas, jusqu'aux emmanchures, puis les deux manches, raccordées au reste de l'ouvrage pour finir l'empiècement d'une seule pièce, avec fermeture des épaules à trois aiguilles, et enfin relevage des mailles sur toute la lisière pour faire ma bordure d'encolure au point de riz.

Cardi rouge Fonty Super tweed

Je suis tout à fait satisfaite du résultat final, qui est tombé comme je le voulais du premier coup : je n'ai détricoté que ma tête de manche, où le motif de godrons perturbait un peu l'ordonnancement des diminutions. Et j'ai donc réalisé le tout en un temps record, une dizaine de jours. Le résultat est élégant, léger et bien chaud, grâce au fil.

Cardi rouge Fonty Super tweed

Modèle : bidouillage perso à partir du modèle [Ginny] de Kim Hargreaves
Fil : Super Tweed de Fonty - 95% mérinos, 5% mohair - 110 m / 50 g - 8 pelotes, soit 400 g / 880 m de fil
Aiguilles : circulaires HiyaHiya - pointes 5 mm et 4,5mm pour la bordure.

La Super Tweed m'avait tapé dans l’œil dès que j'avais reçu la carte échantillon, et tout particulièrement le rouge, profond et lumineux, et je m'en étais donc commandé un cône pour me faire un cardigan.

Le mélange mérinos et mohair est à la fois doux et très gonflant. Le mohair ne se voit pas dans l'apparence du fil, sec et sans poil, mais se retrouve dans la chaleur au porter, et dans la légèreté. J'ai été très surprise de n'utiliser que 400 g de fil pour mon cardigan, pourtant assez long. Cela en fait donc un fil très économique pour une matière 100% naturelle (il est vendu 4,30 € les 50 grammes chez Laine & Tricot ou chez Purple Laines, ce qui fait donc 34,40 € pour mon cardigan, ce qui à mon avis défie toute concurrence). Et d'après Purple Laines, le fil a le même échantillon que la Shelter de Brooklyn Tweed... ce qui ouvre des perspectives intéressantes aux amoureuses d'un autre designer de talent qui répugnent cependant à faire traverser l'Atlantique à leurs fils à tricoter.

Pour l'instant, le fil semble se comporter très bien, sans se froisser ni boulocher au porter. Il a subi, comme tous mes ouvrages, le passage en machine (à froid) avant blocage. On verra ce qu'il donne dans le temps, mais les premiers éléments sont tout à fait positifs, et je vous recommande donc ce chouette fil de fabrication française. Je pense que je testerai d'autres coloris... mais que vous verrez encore du rouge dans quelques temps, car il m'en reste 600 g.

J'ai un troisième cardigan sur mes aiguilles, que je pensais terminer ce week-end... mais je me suis aperçue jeudi dernier que l'anniversaire de ma Maman tombait jeudi prochain, et qu'il était donc temps que je m'y mette si je voulais offrir du "fait main"...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Oh ! Quel gilet chic ! J'aime beaucoup. Bravo pour ce jeu de piste côté réalisation.Une couleur qui ne va pas gêner le printemps qui tente de s'imposer... Marie

{beige cannelle} a dit…

Vraiment chouette ! La couleur, le fil, la coupe ... Ce rouge te va vraiment bien.

Hélène a dit…

Merci merci '-)

Bovagnet a dit…

ce modèle est vraiment tres réussi ça donne envie d'essayer merci

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails