26.1.19

Mon tricothon 2018 : épisode 3

Voici donc le dernier épisode de mon "tricothon", avec la fin des colis qui sont partis en Italie.

Il va commencer... par de la couture. Là encore, je travaille à partir des tissus données par ma belle-sœur. Je sais qu'elle apprécie particulièrement mes sacs et qu'elle les utilise : cela vaut donc la peine de sortir la MAC.


Sac cousu main

Pour ce modèle, j'ai construit le patron moi-même en m'inspirant de sacs qui m'avaient plu (j'en collectionne des tonnes dans mon Pinterest, où ils sont répartis en plusieurs tableaux, cousus, en cuir, au crochet ou en tricot, en jean...). C'est une forme assez classique, le changement de sens des rayures lui donne un petit "twist" intéressant. Les coins sont "boxed" (je ne sais pas comment on dit ça en français, tous mes tutos sur ce point sont en anglais) pour donner du volume.

Les anses en cuir (que j'avais achetées sur Little Market qui n'existe plus, mais j'ai encore une boutique de référence sur Etsy) donnent toujours un air plus professionnel à la réalisation finale.

Sans titre

L'intérieur est doublé du même tissu, une sorte de faux velours très doux, avec de jolis reflets et une bonne tenue. Les poches (3 plaquées, 1 zippée) et les anneaux à clefs sont en jean brut. Il est fermé par une pression aimantée.

Celles qui ont déjà regardé de près l'aménagement de mes sacs pourront noter que j'ai fait des progrès pour faire des poches zippées nettement plus propres, avec un onglet de part et d'autre de la fermeture éclair (un tuto en français chez Octavie à Paris - que je remercie au passage pour son partage, mais vous en trouverez plein sur le net).

Je voulais tester des modèles de trousses (une autre de mes folies, vous pouvez vérifier sur mon tableau Pinterest dédié où j'en épingle tout le temps de nouvelles...). J'en ai donc fait 2 assorties, une plate et une en volume. Compte tenu de l'épaisseur du tissu et de sa qualité, l'envers est presque indiscernable de l'endroit, je n'ai pas mis de doublure : c'est donc très rapide à faire pour un résultat assez sympa. Je pense que j'en referai d'autres, pour moi ou pour offrir : les trousses, ça sert toujours.

Trousses

Le dernier ouvrage est un vrai "tricothon" à lui tout seul. Si on m'avait dit qu'un jour je tricoterai une couverture (plutôt un couvre pieds ou une descente de lit d'ailleurs, on peut envisager les deux utilisations) avec des aiguilles 3,5 mm...

Couverture tricotée

Ma photo est immonde : j'aurais dû la faire en sortie de blocage et pas après l'avoir déjà stockée pliée, on voit les marques. Et la taille de la chose (environ 150 x 90 cm) n'aide pas. Mais c'est tout ce que j'ai gardé, l'objet est maintenant à Rome.

Je l'avais commencée il y a un moment, avant les chaleurs de l'été 2017 je crois, et elle a dormi dans mon panier à ouvrage pendant quelques mois. Au début de l'automne, j'ai eu envie de la poursuivre (quand il commence à faire froid, c'est sympa de se mettre une couverture sur les genoux), et je suis arrivée à la fin beaucoup plus vite que je ne l'aurais imaginé. En fait, les carrés, comme tous les motifs modulaires, c'est addictif. Quand on en commence un, on a envie de le finir. Et quand on change de couleur, on a envie de voir le résultat sur une certaine surface.

J'ai assemblé mes couleurs au fil de l'eau, sans savoir au départ si j'allais faire un carré ou un rectangle. Il s'agissait d'organiser les couleurs pour faire des changements pas trop brutaux, et en optimisant le nombre de pelotes que j'avais, avec des quantités différentes pour chaque couleur. J'aurais pu mélanger toutes les couleurs sans chercher une symétrie mais je suis moyennement douée pour ça, et j'ai eu peur de me planter.

J'ai tricoté la totalité de mes 22 pelotes, de la WoCa d'Adriafil, un mélange 70% laine et 30% chanvre (les qualités calorifiques du chanvre sont idéales pour les pays chauds : c'est chaud quand il fait froid et frais quand il fait chaud). Les restes de pelotes sont dans la bordure, en mailles serrées au crochet, mais qui gondole un peu. Je n'ai pas encore trouvé de solution idéale sur ce plan : en théorie, une maille mousse = une maille serrée, mais en pratique, ce n'est pas toujours si évident.

C'est fini pour les cadeaux de Noël.
Bon, j'ai aussi fait des housses de coussin pour ma sœur, mais des coussins non garnis de leur remplissage, c'est assez peu photogénique, donc vous ne les verrez pas.

Maintenant, retour aux ouvrages pour moi... ou pour créer de nouveaux modèles. J'ai terminé plusieurs prototypes de châles et d'étoles. Après, il faut le temps de faire les fiches, notamment les photos, les schémas et les grilles, ce qui prend parfois disons... un certain temps !

A suivre donc...

3 commentaires:

Olivia3 a dit…

Bonjour, je suis toujours épatée par vos sacs. J'ai aidé ma fille à s'en coudre un, il est très joli mais nous avons bien transpiré. Alors bravo !
Pour la bordure de la couverture (joli carré central), peut être en diminuant le numéro du crochet ...
Au plaisir de vous relire bientôt

Marie-Laure a dit…

Bonjour, quelle productivité! J'ai l'impression que votre Tricothon est un peu plus garni chaque année. Moi aussi j'ai bien les ouvrages réalisés avec des carrés à onglet que j'ai découverts sur votre blog il y a quelques années.

Très bonne continuation.

lillicroche a dit…

pffff... les destinataires sont méga gatés... quel beau plaid avec ces détails raffinés (genre ces fleurs au milieu!).

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails