15.2.10

Souvent femme varie... ou l'histoire contrariée d'un pull qui se transforme en veste

Après la Purple Jacket, il me fallait un nouveau projet consistant : j'ai toujours deux ou trois projets en cours pour avoir de quoi m'occuper les mains quelles que soient les circonstances. En général, un projet au crochet (mon dernier châle attend sa bordure...), un projet un peu complexe au tricot de type veste ou pull, et un projet "nomade", la plupart du temps châle ou écharpe avec un fil fin et léger qui me permet de le glisser dans mon sac pour occuper les temps morts, dans les transports ou les salles d'attente, ou encore pour participer à une conversation sans m'interrompre à chaque instant pour recompter des mailles ou vérifier un diagramme.

Pour le projet consistant donc, je pensais m'attaquer à un modèle que Vogue Knitting avait offert à l'occasion de ses 25 ans, le High Gleam, superbement interprété par Princesse Mumu. Et puis, un peu inquiète sur la silhouette que ça allait me faire (je n'ai pas la minceur de la Princesse), ou encore de mes capacités à suivre jusqu'au bout un diagramme aussi complexe, qu'il m'aurait fallu de surcroît adapter à l'épaisseur de mon fil, j'étais prête à opter pour quelque chose de beaucoup plus simple, pour ainsi dire "mindless". J'ai nommé le Radiant Sweater de Lion Brand.

Toujours pour le même fil cependant : le Ceres de Bouton d'Or, un beau fil 50% laine, 50% alpaga, dont j'ai 20 pelotes en stock depuis les soldes de l'an dernier.

Ceres

Mais c'était sans compter de nouvelles tentations : dans l'intervalle, et pour utiliser un autre fil, je me suis offert Amber, l'un des splendides opus de Kim Hargreaves. L'objet premier de mon désir était le manteau Beth, pour lequel j'ai un méga gros fil gris bleuté qui sera parfait. Mais en feuilletant l'ouvrage, je suis tombée sur Paisley, dont je suis instantanément tombée amoureuse.

Me voilà donc partie dans une aventure pleine de chausses trappes : transposer le modèle pour mon fil, plus fin, mais comme ça ne suffit pas à mon plaisir, et que je ne veux plus jamais faire de coutures dans mes tricots, je le fais aussi en une seule pièce sur une aiguille circulaire. Ce sera l'occasion de tester la méthode d'Elizabeth Zimmermann pour les "set-in sleeves". Sans doute pa de la tarte. Car si Kim et Elizabeth sont des championnes du design pour l'une, et des techniques pour l'autre, je trouve que leurs explications exigent de la tricoteuse une bonne connaissance du tricot et pas mal de concentration (je ne parle pas de l'anglais, qui n'est plus un souci pour moi en matière tricotique). Mais bon, je crois que l'objectif en vaut la peine... Même si ça va me prendre du temps : le point principal alterne une maille endroit / une maille envers un rang sur deux, donc c'est long...

Après quelques cafouillages de départ qui m'ont valu de tricoter à peu près deux fois les pelotes concernées, j'ai franchi le cap de la taille (c'est un "bottom-up"), et ça donne ça :

Veste Torsades

Veste Torsades

5 commentaires:

florence a dit…

ce qui compte c'est d'avoir trouvé ton modéle!
j'ai hâte de voir la suite!

sand354 a dit…

c'est un somptueux début

Annie a dit…

La CERES de bouton d'or:
Beau fil, oui MAIS ATTENTION à réserver pour des projets qui n'auront pas à subir trop de frottements.
J'ai récemment tricoté un pull pour mon petit fils.
Enlever les bouloches représente un temps complet.
Je suis très déçue...
Pour le Set-in sleeve le remue méninges en vaut vraiment la peine!
Bon tricot
Annie

veronique a dit…

Je suis d'accord avec toi, Paisley est un magnifique modèle, la couleur que tu as choisie lui va très bien

Batilou a dit…

hummmm quel début!!
Ce fil est superbe en torsades!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails