4.10.11

Séance de rattrapage

Certes, l'été joue les prolongations cette année, mais il faudrait quand même que je ne tarde pas trop à montrer ce que j'ai fait pendant la chaude saison sous peine d'anachronisme.

Comme souvent (le plus souvent possible je dois dire), nous avons passé l'été en Italie. Maria, ma belle-maman, a voulu me gâter ("ti regalo" en Italien, pour "te faire un cadeau" c'est joli comme mot non ?) avec du fil (la réputation des filatures italiennes n'est plus à faire), et m'a demandé ce que je préférais, comme matière, et comme couleur. J'avais des envies de coton blanc, et elle m'a offert un magnifique coton d'Egypte, souple et brillant. J'ai consommé tout de suite !

Le chapeau, que j'ai ironiquement appelé "Madame de Fontenay" sur ma page Ravelry, est né d'un vrai besoin : en été, le soleil ne rigole pas en Italie, et quand on est à Rome, on ne reste pas enfermés, on visite à donf'. Après avoir attrapé un épouvantable coup de soleil sur la nuque malgré l'écran total dont je me tartine scrupuleusement tous les jours que Dieu fait, la conclusion s'imposait : seul un chapeau à large bord pouvait me garantir de tels avatars, la casquette, bien pratique à fourrer dans une valise, ne suffit pas. Il me fallait donc un chapeau à larges bords que je puisse mettre dans une valise.

_MG_7781_DxO_raw

Le voilà donc, ici orné d'un petit galon ancien en lin noir, interchangeable grâce au bouton qu'on aperçoit à gauche sur la photo de dos. Mais je l'ai aussi porté avec un foulard de soie noué en guise de ruban, et c'est sympa aussi : ça permet d'assortir le bibi à la tenue du jour.

_MG_7783_DxO_raw

J'admets que le look est un peu "dadame", mais la fonction protectrice est parfaite.
Le bord est rigidifié par un morceau de corde à piano autour duquel j'ai crocheté le dernier rang, en mailles serrées, et il tient bien sur la tête grâce à l'élastique simplement glissé entre les mailles à la base de la tête, et caché par le galon.

Dans le même fil, je me suis fait un petit cardigan à manches courtes, celui qu'il faut pour se couvrir pudiquement les épaules quand on entre visiter une église, ou quand, en fin de saison, on dîne en terrasse et que la brise fraîchit. Tout simple et en un seul morceau, avec juste un galon style "jours Venise" (restons en Italie) en bas du corps et des manches. Très facile à porter, je l'ai tout le temps au fond de mon sac en ce moment (d'ailleurs il est un peu froissé, ça se voit sur les photos).

_MG_7772_DxO_raw

_MG_7775_DxO_raw

Le tout pure impro perso, avec un crochet 3,5 mm, et sans projet de fiche modèle à la clef, parce que les déclinaisons de taille, c'est pas mon truc, et qu'après tout je peux bien de temps en temps me faire des vêtements rien que pour moi ;-)

6 commentaires:

Val a dit…

Je me demandais bien comment il tenait tout seul le bord de ton chapeau. L'idée de la corde de piano est géniale.

lillicroche a dit…

Bon ben je vais aller voir dans mon piano alors... :-)

Barbara a dit…

...moi aussi je me demandais ce que tu avais mis pour le bord...je pensais à un fil avec une âme en fer mais alors la corde de piano ça vraiment je ne l'attendais pas!!! en tout cas super beau: et si tu penses que ça fait "dadame" rien de mieux que Rome pour le porter!
Super aussi le gilet: bon on ne réclamera pas la fiche alors....!
;-))

Barjolaine a dit…

il est superbe ce petit gilet rien qu'à toi ;-)

Odile a dit…

joli !!!!!!
je prefere le gilet car les chapeaux sont toujours mieux sur la tete des autres que sur la mienne...
Bon WE

Things by Henry a dit…

alors là moi j'ADORE le chapeau!!!! chapeau!!!! je le trouve très élégant!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails