21.10.12

Encore un sac !

Je ne sors pas souvent ma machine à coudre, enfouie sous une haute pile de boites de laine. Mais quand j'ai décidé de me faire un nouveau sac, rien ne m'arrête.
Pour le dernier né, j'ai commencé par une longue réflexion, à partir d'un modèle de Gucci, le soft stirrup, que je n'aurai jamais les moyens de m'offrir (et de toute façon, inutile de me bercer d'illusion : acheter un très beau sac ne m'empêche pas de toujours convoiter le suivant !). Mais la forme me plaisait énormément, et après l'avoir étudié sous toutes les coutures, j'en ai conclu que ce ne serait pas très compliqué de m'en inspirer. J'ai tout de même passé plusieurs soirées à réfléchir à la manière dont j'allais le construire et le monter. La "gamme de montage", c'est à dire l'ordre dans lequel on fait les différentes opérations de couture, est essentielle pour obtenir de belles finitions.

Il fallait également trouver la matière ad-hoc. Pas question de travailler le cuir, ni moi ni ma machine n'en sont capables. Et puis j'aime bien les sacs en toile enduite ou en taffetas, et j'ai énormément utilisé mon "big sac" pour cette raison : souple, doux au toucher, léger, imperméable, bref facile à vivre. Comme d'habitude, je suis allée fouiller les rayons de Toto soldes, sans trop d'idée préconçue sur les couleurs et les éventuels motifs. Je voulais une toile enduite, ou un taffetas à doubler avec une toile enduite pour assurer l'imperméabilité, et je suis tombée en arrêt devant un motif "python" absolument incroyable, dans une gamme de gris bleuté qui à la fois correspond bien à ce que je porte, et qui "calme" l'exotisme du motif. Bon, vous aller avoir du mal à vous en faire une idée juste, car il est moiré, et il change de couleur tout le temps selon la lumière et les couleurs environnantes.

2012-10-21%2010.17.12

Je pensais au départ le doubler avec une toile unie, pour lui faire mon habituelle collection de poches intérieures et extérieures qui me permettent de préserver un semblant d'ordre dans le bazar que j'emporte partout avec moi (mais bon, chaque fois que je tente d'alléger mon sac en supprimant quelques éléments de son contenu, j'ai justement besoin de ce que j'en ai retiré dans la semaine qui suit !).
Après réflexion, comme c'est un jersey enduit, donc robuste et imperméable, j'ai réalisé l'intégralité du sac et de sa doublure dans le même tissus.

En termes de forme, il est très simple : c'est une grand poche droite à fond plat. Ce qui lui donne se belle forme en trapèze quand il est fermé, ce sont les bords du haut creusés en arrondi. J'ai donc coupé deux sacs identiques qui sont glissés l'un dans l'autre. Comme mon "big sac", il a deux poches à fermeture éclair, une à l'extérieur du côté opposé à la sangle de fermeture, avec une tirette verticale, dans laquelle je mets mes cartes et tickets de transport, et l'autre à l'intérieur, pour les petits objets qui risquent de se sauver si on ne les enferme pas. Il a aussi sa collection de poches simples sur toute la circonférence, et les habituels anneaux pour les clefs sur les côtés.

2012-10-11%2016.45.45

Le centre du sac est ainsi libéré pour y mettre une trousse à maquillage, la grande pochette qui me sert de porte monnaie et qui peut sortir toute seule quand j'ai juste une course à faire dans le quartier, un bouquin, une pochette à ouvrage, une petite bouteille d'eau, un petit châle en cas de fraîcheur, bref, c'est un mini bagage, dans l'esprit du "24 heures" de Gérard Darel, que toutes les amoureuses de sac connaissent bien.

2012-10-21%2010.14.52

Les anses et la patte de fermeture sont réalisés dans la sangle d'une sacoche que je n'utilisais pas, mais dont j'aimais bien l'aspect "gros grain", et qui est très solide.
Pour les anses du sac, elle est garnie d'un morceau de corde qui lui donne de la tenue, et une belle forme ronde qui reste "moelleuse" au porter. Pour la fermeture, un simple anneau de rideau à l'extrémité, et un aimant puissant caché dans la doublure du sac, donc absolument invisible, mais qui attire irrésistiblement l'anneau dès qu'on jette la sangle par dessus la fermeture du sac.

_MG_5734_

Depuis qu'il est terminé, il ne me quitte plus. A la réflexion, j'aurais pu le faire un poil plus petit. J'y penserai pour le prochain.

C'est quoi ce petit châle violet sur la photo ? Ah, un de mes derniers bébés, dont je n'ai pas encore écrit la fiche, mais qui me plaît assez... A suivre donc.

En attendant, si vous aimez les sacs, n'allez surtout pas voir les derniers modèles d'Olivia, vous allez forcément craquer !!

3 commentaires:

Carine a dit…

J'aime beaucoup la couleur de votre nouveau châle. Hâte de savoir quelle laine a été utilisée pour.

Annette a dit…

Oh là, là, j'adooooore ce sac!!!

Anonyme a dit…

Alors là séquence admiration!
Ce sac est tout à fait ce qu'il me faudrait (les poches et tout et tout). Mais franchement, je n'arrive pas à ce niveau de couture.
Félicitation !

Olivia3
PS : et je vais de ce pas voir les créations d'Olivia, car elles aussi me plaisent beaucoup!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails