2.6.20

J'attaque le jean blanc

Depuis que je fais des sacs en jeans recyclés, toute la famille me donne les vieux jeans, usés ou devenus trop petits pour nous toutes (les fringues femmes circulent de la grand-mère à la petite fille en passant par ma sœur et moi, au fil de l'évolution de nos silhouettes et de nos goûts), et ma sœur partage avec moi ses vieux sacs à main sur lesquels je récupère toute la mercerie (fermetures éclair, anneaux, fermoirs, anses quand elles sont encore en bon état).

J'ai donc un stock de fournitures qui me permet, à l'impromptu, de me lancer dans la fabrication de sacs, addiction qui me reprend régulièrement, et notamment avant la belle saison, moment privilégié pour utiliser des sacs en tissu.

Ce week-end, j'ai commencé à piocher dans le stock de jeans blancs, que je n'avais pas encore attaqué, pour faire un premier sac d'été. Après de longues consultations de modèles divers et variés, j'ai choisi de m'inspirer de deux modèles qui m'avaient tapé dans l’œil, les sacs "seau" de Cristina Orozco, et un sac dédié aux tricoteuses, qu'on peut porter à l'épaule ou sur le dos grâce à un astucieux système d'anse double passée dans un anneau textile, qui permet aussi de fermer le sac. 

Sans titre

L'utilisation du wax en petites touches sur des fonds unis donne toujours des résultats intéressants. Ici, ma bande verticale est issue d'une chute de coupe d'un pantalon, que je vous montrerai sans doute bientôt.

Sans titre

Les anses sont aussi en wax, en 4 épaisseurs renforcées par une bande d'entoilage perforée, destinée en principe aux ceintures de jupes, mais qui fonctionne très bien pour faire des anses de sacs.

Au dos du sac, j'ai inséré une poche à fermeture éclair : je trouve toujours ça très pratique d'avoir une poche extérieure qui ferme, pour mettre son téléphone et/ou une carte de transport, qu'on peut passer devant les machines de validation sans ouvrir son sac.

Sans titre

L'intérieur est doublé du même wax, avec mon classique anneau à clef (pas super bien posé parce que je l'avais oublié dans ma gamme de montage), une poche à fermeture éclair en haut du sac (en face de la poche externe), et 7 poches plaquées ouvertes tout autour du fond du sac, très pratiques pour y glisser étui à lunettes, parapluie, mouchoirs, et autre bazar qu'on trimballe dans son sac.

Sans titre

J'ai encore des progrès à faire sur la régularité de mes surpiqûres.
Mais cela n'empêchera pas ce sac d'être solide et fonctionnel, et je pense que ce sera mon sac de l'été... d'autant que je suis en train de me faire une collection de vêtements d'été en wax, et ce sera donc très cohérent.

Quant au jean blanc, il m'en reste (je n'ai utilisé que 2 jambes de pantalon, et encore partiellement, pour faire celui-ci), et j'ai déjà quelques idées pour d'autres sacs, car je trouve que c'est très joli pour l'été. L'appartement reste pour le moment en mode "atelier", avec la MAC sur mon bureau, la planche à repasser dans le salon, des coupons sur le canapé et plein de chutes de fil sur le plancher (parce qu'avant de pouvoir utiliser la matière des jeans, il faut commencer par défaire toutes les coutures, ce qui n'est pas une sinécure... Il faut s'armer de patience et d'un bon livre audio, et prévoir le coup d'aspirateur à la fin).

2 commentaires:

lillicroche a dit…

C'est bien qu'est-ce que je disais sur IG!! Je t'admire parce que je trouve ça hyper compliqué à faire avec toutes ces épaisseurs, donc je ne fais pas ... mais bon, vu le nombre de sacs que j'ai, c'est pas dramatique hihihi!

Olivia3 a dit…

Bobjour, comme d'habitude je suis super admirative. Quelque part, ça me rassure de savoir que vous n'êtes pas satisfaite de vos surpiqûres. Ca va me décomplexer pour mes petits ouvrages très simples que je fais (;-)
Bravo à vous.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails